facebook contactez twitter instagram2  


logo 

Immobilière médicale Essalem (en face de la clinique Essalem)
3ème étage Sousse 4000 Tunisie
Tél : (+216) 73 213 713
email : docteur.boubaker@gmail.com

La syndactylie

syndactylie tunisie

La syndactylie est une malformation congénitale fréquente : l’enfant naît avec deux doigts (ou deux orteils) collés l’un à l’autre. Les doigts peuvent être collés simplement à la base ou alors collés jusqu’au bout, sur toute leur longueur. Les deux doigts peuvent même avoir un ongle commun. Cette pathologie concerne un enfant sur 2 000. Dans la grande majorité des cas, elle est bénigne et peut être corrigée par une simple opération chirurgicale. Généralement, les doigts concernés sont le majeur et l’annulaire. Plus rarement, il peut s’agir de l’annulaire et de l’auriculaire, ou encore de l’index et du majeur. Dans le cas d’une syndactylie classique, les deux doigts sont simplement reliés par de la peau. Mais il existe aussi des cas de syndactylie complexe, où les os des deux doigts ont fusionné.

 

Décision

Le choix du traitement dépend

  • De l’âge de l’enfant,
  • Du type de syndactylie
  • Du type et du nombre de doigts concernés
  • Du caractère unilatéral ou bilatéral de la pathologie
  • De la gêne occasionnée
  • Des antécédents médicaux et familiaux de l’enfant

 

Comment opère-t-on une syndactylie ?

 

chirurgie des doigts collés

L’opération chirurgicale d’une syndactylie simple consiste à couper la peau pour séparer les deux doigts fusionnés et à les recoudre individuellement. Si la fusion est restreinte à la base des doigts, une incision bien calculée permettra de les recoudre convenablement. Si la fusion dépasse la première phalange, il faudra alors avoir recours à une greffe de peau qu’on ira chercher dans le pli de l’aine de l’enfant, dans le pli du poignet ou dans le pli du coude. Après l’opération, l’enfant conservera un pansement une ou deux semaines, puis il se mettra naturellement à bouger et à utiliser ses doigts. Normalement, une seule opération effectuée aux alentours de l’âge d’un an suffit et l’enfant ne conserve pas de séquelles. Parfois, une ou plusieurs opérations supplémentaires peuvent s’avérer nécessaires au cours de la croissance de l’enfant, par exemple si la commissure des doigts s’éloigne de la paume.
Pour une syndactylie complexe où les os des doigts sont fusionnés, l’opération suit le même principe, mais en plus, l’os est séparé en deux et les ligaments sont repositionnés autour de chaque articulation. Cette opération nécessite un suivi un peu plus soutenu.

 

Traitement 


il est chirurgical en hospitalisation et sous anesthésie générale.L’âge auquel l’intervention est effectuée varie selon le type de syndactylie.
Les syndactylies intéressant le pouce, entrainent une déviation latérale ou clinodactylie et doivent donc être libérées très tôt (vers le 6ème mois).
Les autres doivent opérées entre 1 an et l’âge scolaire.
Le plus important est la reconstruction méticuleuse de la commissure interdigitale, ceci ce fait à l’aide de lambeaux (glissement et rotation de la peau adjacente) et éventuellement des greffes sur les faces latérales des doigts.

 

Résultats

 

operation doigts collés
l’ischémie digitale est la complication majeure à redouter : C’est une mauvaise vascularisation d’un des doigts due à la séparation des artères qui présentent une modification de l’anatomie.
La nécrose des greffes de peau est quasi systématiquement liée à une infection.
Les rétractions cicatricielles ou brides sont les complications les plus fréquentes. Quant elles siègent dans la commissure elles limitent l’écartement des doigts, quant elles siègent au niveau des faces latérales elles entrainent une déformation en flexion et parfois en inclinaison latérale. Ceci peut nécessiter une reprise chirurgicale.

En l’absence de complications, le pronostic fonctionnel d’une syndactylie simple est excellent. Le pronostic des formes complexes est plus variable et fonction de la sévérité et de la raideur préopératoire.

 

   

 ...

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Chirurgie réparatrice

> Réparation de la Face

Traitement des pathologies : Surdité, acouphènes, vertiges, tumeurs de l'oreille, sinusites, obstruction nasale, tumeurs sinusiennes, tumeurs de la thyroide - tumeurs des glandes salivaires, troubles de la voix et de la parole, troubles de la déglutition

Lire la suite ...
> Chirurgie des brûles

Une brûlure, quelle que soit la gravité de l’atteinte cutanée, doit être prise très au sérieux. Dès lors qu’elle n’est plus superficielle, elle doit être diagnostiquée au plus vite afin d’être traitée dans les meilleures conditions et laisser le moins de séquelles possibles.

Lire la suite ...
> Reprise des cicatrices

Une correction de cicatrice est une chirurgie réparatrice cutanée qui consiste à rendre plus discrète la présence d’une cicatrice inesthétique sur une partie du corps. En fonction du type de cicatrices, plusieurs techniques opératoires ou médicales peuvent être envisagées pour corriger l’apparence de la cicatrice .

Lire la suite ...
> Fentes labio velo palatines

C’est une des malformations les plus fréquentes (1/700 naissances) et les mieux connues du public sous le nom de « bec de lièvre ». Les fentes labio-maxillo-palatines résultent d’une absence ou insuffisance de fusion de la lèvre supérieure, du rebord alvéolaire

Lire la suite ...
> hallux valgus

L’hallux valgus est le nom donné à une maladie du pied fréquente chez l’homme et la femme. Elle correspond à une déviation plus ou moins importante du gros orteil vers l’extérieur.

Lire la suite ...
> syndactilie

La syndactylie est une malformation congénitale fréquente: l’enfant naît avec deux doigts (ou deux orteils) collés l’un à l’autre. Les doigts peuvent être collés simplement à la base ou alors collés jusqu’au bout, sur toute leur longueur.

Lire la suite ...

 

chirurgie esthétique du visagechirurgie de la silhouettechirurgie esthétique des seinsla médecine esthetiqueGreffe des cheveuxchirurgie réparatrice et brules