facebook contactez twitter instagram2  


logo 

Immobilière médicale Essalem (en face de la clinique Essalem)
3ème étage Sousse 4000 Tunisie
Tél : (+216) 73 213 713
email : docteur.boubaker@gmail.com

Augmentation mammaire par lipofilling 

L’injection de graisse dans les seins va permettre de redonner du volume à la poitrine d’une façon naturelle, sans prothèses mammaires donc sans corps étranger (puisque c’est la propre graisse de la patiente qui est injectée).


L’injection de graisse dans les seins permet une augmentation plus modérée du volume qu’avec des prothèses mammaires, du fait de la résorption systématique d’une partie de la graisse injectée ( 30% environ). Classiquement, on considère que le lipofilling mammaire peut créer une augmentation de volume équivalent à une prothèse de 200 – 250 cc maximum, soit entre 1 et 2 bonnets d’augmentation. Une seconde intervention pourra alors permettre d’obtenir un volume plus important, voire même de créer une poitrine importante semblable à des prothèses plus volumineuses.

Indications

Le lipofilling est indiquée pour :

l’hypotrophie mammaire modérée qu’elle qu’en soit la cause (constitutionnelle, après grossesse, après allaitement, amaigrissement…),
l’asymétrie mammaire modérée, qui pourra éventuellement nécessiter la réduction d’un sein controlatéral trop gros et tombant.
En association à une augmentation mammaire par prothèses mammaires chez une patiente trop mince, chez qui les contours de l’implant risquent d’être visibles.
améliorer les contours du sein chez une patiente porteuse de prothèses mammaires (réduction de plis, amélioration du galbe du sein…)

 

Critères pour permettre l’augmentation mammaire par injection de graisse


En France, la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique (SOFCPRE) a défini des critères précis pour autoriser cette procédure, qui correspondent aux cas de faible risque de coïncidence avec un cancer du sein :
Pas d'antécédent personnel ou familial de cancer du sein
Un bilan radiologique préopératoire (échographie et mammographie) réalisé par un radiologue entrainé est considéré comme indispensable, et sa normalité (ACR1 ou ACR2) est le préalable indispensable à la réalisation de cette intervention.
La SOFCPRE recommande en outre que la patiente s’engage à faire réaliser un bilan d’imagerie de référence un an après cette intervention, si possible par le même radiologue, puis à rester sous surveillance médicale régulière.

 

Avant l'intervention

 

Avant l’intervention d’un Lipofilling des seins ou injection de graisse dans les seins
Une consultation de chirurgie esthétique estt obligatoire avant l’intervention, au cours laquelle sont toujours réalisées des photographies médicales. Un examen clinique au cabinet médical est systématique avec palpation des seins pour s’assurer de l’absence d’anomalie et interrogatoire complet pour s’assurer de l’absence de cancer du sein dans la famille de la patiente.
Un bilan radiologique du sein est obligatoire : mammographie et échographie du sein, voire IRM. Ce bilan est obligatoire, car le sein doit être strictement normal pour bénéficier du lipofilling des seins.
Arrêt strict du tabac 1 mois avant l'intervention, pour améliorer la prise de greffons graisseux, grâce à une meilleure vascularisation du sein. Arrêt de la prise d'aspirine, d'anti-inflammatoires, ou d'anti-coagulants oraux dans les 15 jours qui précèdent l'intervention, pour réduire le risque hémorragique. Arrêt de la contraception orale 1 mois avant l'intervention, pour diminuer le risque thrombo-embolique. Eviter les grossesses dans les 6 mois qui suivent l'augmentation mammaire pour éviter de détériorer le résultat esthétique de l'intervention.

 

L'intervention

L’intervention d’un lipofilling des seins ou augmentation des seins par injection de graisse

L’intervention est réalisée sous anesthésie générale.
Le tissu graisseux est prélevé à l’aide d’une fine canule d’aspiration. Une micro-incision est effectuée dans les plis naturels dans une région discrète où il existait une réserve, voire un excès de tissu graisseux.
Avant de réaliser la réinjection de la graisse prélevée, la graisse est centrifugée quelques minutes. Cela permet de séparer les cellules graisseuses intactes, qui seront greffées, des éléments qui ne sont pas greffables ( huile, sang,..).
La réinjection du tissu graisseux se fait à partir de micro-incisions de 1 à 2 mm dans le sillon sous-mammaire.
La graisse est alors injectée à l’aide de canules fines en plusieurs couches pour permettre d’augmenter la surface de contact entre les greffons implantés dans le sein et les tissus receveurs, ce qui permettra de mieux vasculariser les cellules graisseuses, et donc augmenter la stabilité du résultat.
La graisse est injectée dans la glande jusque sous la peau, entre la glande et le muscle grand pectoral, dans le muscle grand pectoral, et entre le muscle et les côtes.

 

Après l'intervention

 

Après l’intervention d’un lipofilling des seins
L’hospitalisation est courte avec sortie le jour même en ambulatoire, ou le lendemain.
Les douleurs sont en modérées, plus importantes au niveau des zones aspirés, et soulagés par les antalgiques simples. Il est classique de présenter après l'intervention des ecchymoses (bleus) qui disparaissent en 15 jours maximum, le plus souvent au niveau des zones de prélèvements
Des œdèmes sur les zones de prélèvement et les seins qui disparaissent entre 1 et 3 mois. La patiente doit s’engager à un suivi clinique et radiologique régulier annuel.

Le résultat final s’obtient entre 4 et 6 mois, une fois que la graisse qui n’a pas prise s’est résorbé.
Si la résorption est importante, ce qui varie d’une patiente à l’autre, ou si la patiente souhaite plus de volume, une seconde intervention peut être réalisée en moyenne 6 mois après la première.
Au-delà de 6 mois, le résultat est considéré comme définitif. Il est le plus souvent très satisfaisant, apportant une nette augmentation de volume, avec amélioration du galbe du sein.

Cependant, il faut savoir que la graisse a une mémoire génétique, et de fait, lorsque la patiente grossit ou maigrit, le volume des seins varie de la même façon.

 .

 

Commentaires

# Jannie 21-02-2017 03:43
Nice response in return of this question with real arguments and explaining everything
about that.

Here is my homepage - modern leather jackets
For Women
# Lionel 09-02-2017 23:34
I simply could not depart your site before suggesting that I actually loved the standard info a person supply
to your guests? Is going to be again often to check out
new posts

Feel free to surf to my web site - شرکت فنی مهندسی

Comments are now closed for this entry

galerie

Chirurgie des seins

> Augmentation mammaire

Pourquoi une augmentation mammaire ? Qu’est-ce qu’une hypoplasie mammaire ? C’est un volume de seins insuffisant par rapport à la morphologie de la patiente.

Lire la suite ...
> Réduction mammaire

L’intervention dite de réduction mammaire, peut être effectuée dès l’âge de 16 ans dans les formes importantes, sinon il est conseillé d’attendre la fin des grossesses avant de l’envisager.

Lire la suite ...
> Lifting des seins

Au cours des années, la plupart des femmes voient leur poitrine changer de forme et de taille. Les grossesses successives, l’allaitement, les variations de poids diminuent le contenu du sein.

Lire la suite ...
> Gynécomastie

Le terme Gynécomastie signifie «dont les seins sont comme ceux des femmes». La gynécomastie affecte 25 à 60% des hommes. Il peut impliquer un ou des deux seins.

Lire la suite ...
> lipofilling des seins

L’injection de graisse dans les seins va permettre de redonner du volume à la poitrine d’une façon naturelle, sans prothèses mammaires donc sans corps étranger

Lire la suite ...

chirurgie esthétique du visagechirurgie de la silhouettechirurgie esthétique des seinsla médecine esthetiqueGreffe des cheveuxchirurgie réparatrice et brules